Arts décoratifs, modes et commerce

Les Rencontres des Arts Décoratifs

Arts décoratifs, modes et commerce : présenter, vendre et promouvoir

Jeudi 25 avril 2024

Appel à communication

 

 

Les relations entre les arts, les métiers et l’industrie suscitent aujourd’hui un très grand intérêt.
Cours, séminaires et conférences se multiplient, nous incitant à approfondir les connaissances et à débattre autour de questions méthodologiques, théoriques, patrimoniales et techniques.
Les Rencontres des Arts Décoratifs entendent contribuer à la structuration de ce champ relativement récent de l’histoire de l’art en donnant une visibilité à la jeune recherche.
L’université, les écoles d’art et d’architecture ainsi que les institutions patrimoniales publiques et privées sont appelées à nourrir ces échanges. Étudiantes et étudiants titulaires d’un Master 1 ou d’un Master 2 (soutenu depuis moins de deux ans), doctorants et jeunes docteurs font découvrir à un large public des collections et des fonds inédits, des créations encore ignorées, des techniques oubliées, des courants esthétiques méconnus. Les analyses et les discussions sont introduites et animées par des spécialistes reconnus pour l’acuité de leur regard et la singularité de leur approche. Chaque rencontre peut être suivie par des visites d’exposition, de fonds d’archives ou de collections. Le lieu qui nous accueille – le Musée des Arts Décoratifs de Paris – est hautement emblématique : conçu au milieu du xixe siècle pour instruire artistes, artisans et ouvriers d’art, diffuser les savoirs et promouvoir la création contemporaine, il est le cadre le plus approprié pour mettre en lumière les dimensions multiples du « faire » qui, encore aujourd’hui, vivifient la production des objets. Réunis à l’occasion de ce rendez-vous annuel, jeunes chercheurs, enseignants, professionnels et amateurs sont incités à mener ensemble une réflexion historique, critique et prospective, sur les chemins croisés de la conception des formes, de la fabrication des choses et de l’aménagement des espaces de vie.

Quelques pistes de réflexion nous paraissent prometteuses, sans exclure d’autres thématiques qui pourront émerger :

    • les lieux du commerce des arts décoratifs : typologies, implantation dans la ville, lien avec les lieux de production
    • les salons et les expositions, et leurs rapports à la vente des objets
    • les stands, les boutiques et leur aménagement
    • les catégories du commerce : le petit commerce, le magasin de nouveautés, la boutique de l’antiquaire, le commerce de gros et de détail, le trôleur…
    • la vente par correspondance
    • les supports de promotion et de commercialisation (catalogues, revues, affiches, objets publicitaires divers)
    • le liens entre commerce des arts décoratifs, presse et critique
    • les clientèles : émergence, diversification, massification et phénomènes de « distinction »
    • la circulation commerciale des objets extra-européens

Les propositions d’intervention d’environ 2500-5000 signes (espaces compris), ainsi qu’une bio-bibliographie sont à envoyer avant le 13 novembre 2023 au comité d’organisation :

Jérémie Cerman, professeur, Université d’Artois : jeremie.cerman@gmail.com
Rossella Froissart, directrice d’études, École Pratique des Hautes Études : rossella.froissart@ephe.psl.eu
Amélie Gastaut, conservatrice en chef, musée des Arts décoratifs : amelie.gastaut@madparis.fr
Sébastien Quéquet, attaché de conservation, musée des Arts décoratifs : sebastien.quequet@madparis.fr

Pour télécharger l’appel complet

Cadre de la troisième Rencontre (25 avril 2024) :
« La naissance des grands magasins. Mode, design, jouet, publicité. 1852-1925 »
(exposition du 10 avril au 13 octobre 2024)

 

Comité Scientifique

Jérémie Cerman, professeur, Université d’Artois, UR 4027 – Centre de Recherche et d’Études Histoire et Sociétés (CREHS)
Rossella Froissart, directrice d’études, École Pratique des Hautes Études, EA 4116 – Savoirs et pratiques du Moyen Âge à l’époque contemporaine (Saprat)
Bénédicte Gady, conservatrice du patrimoine, Musée des Arts Décoratifs
Sébastien Quéquet, attaché de conservation, Musée des Arts Décoratifs
Estelle Thibault, professeure, École nationale supérieure d’architecture Paris-Belleville, IPRAUS/UMR AUSSER 3329
Céline Trautmann-Waller, directrice d’études, École Pratique des Hautes Études

Dictionnaire de la Guerre de Cent Ans (2023)

Jean-Marie Moeglin (dir.)
Dictionnaire de la Guerre de Cent Ans
Bouquins Editions, 2023, 1536p.
ISBN : 978-2382923368
Cet ouvrage monumental, conçu par les meilleurs spécialistes français et étrangers sous la direction de Jean-Marie Moeglin, offre le tableau le plus complet qui soit d’un conflit séculaire qui structura l’histoire de deux nations, la France et l’Angleterre, entre le XIVe et le XVe siècle. La guerre de Cent Ans a longtemps souffert d’une conception historiographique ancienne et étriquée ; on l’a décrite comme une suite plus ou moins erratique de batailles ; on y a vu de manière anachronique le choc de deux sortes d’impérialismes, un affrontement pour la prépondérance de deux États-nations avant la lettre, la France et l’Angleterre. Il y fallait une révision d’ensemble. C’est ici chose faite. Ce Dictionnaire donne une vision nouvelle de la guerre de Cent Ans, née d’une rivalité entre deux rois dont l’un réclamait une couronne que l’autre se serait appropriée sans droit. Autour de cette querelle s’agrégeait une multitude d’autres affrontements locaux. Cette logique a fait de la guerre de Cent Ans un épisode dans lequel les liens personnels, les affaires d’honneur blessé et de réclamations obstinées de terres et de droits, les haines recuites transmises de génération en génération occupaient le devant de la scène. L’ouvrage montre comment des conflits périphériques se greffant sur le conflit central entre deux rois puissants et la nécessité de leur donner une légitimation politique ont amené les royaumes de France et d’Angleterre à se transformer en États administrativement organisés, militarisés et dotés d’une idéologie cohérente au sein de laquelle l’obéissance au roi légitime devenait une vertu première. Scientifiquement rigoureux, ce Dictionnaire propose, au-delà du mythe qu’elle a suscité, une histoire totale de la guerre de Cent Ans, devenue partie intégrante de notre imaginaire national.

Mastering languages, Taming the World (2023)

Michela Bussotti et François Lachaud
Mastering languages, Taming the World
The Production and Circulation of European Dictionaries and Lexicons of Asian Languages (16th–19th Centuries)
EFEO, Paris, 2023
ISBN: 9782855392738
Les dictionnaires et les lexiques bilingues qui furent édités ou compilés entre le XVIe siècle et le XIXe siècle offrent de précieux aperçus historiques sur les dynamiques à l’œuvre dans les interactions et les rencontres entre Européens et Asiatiques, principalement en matière d’échanges culturels, mais également quant à la diversité des formes prises par l’activité diplomatique (officielle et officieuse) et, plus encore, quant aux entreprises missionnaires, catholiques puis protestantes. S’ils éclairent l’avancement des savoirs linguistiques ainsi que leurs dynamiques, les dictionnaires sont eux-mêmes les produits de ces savoirs ; ils sont aussi les « outils du métier » les plus précieux pour les philologues et les traducteurs. Ce volume se compose des articles de quatorze chercheurs d’horizons disciplinaires et méthodologiques variés, qui contribuent à mieux mettre en évidence l’inépuisable richesse de ces matériaux sous-étudiés et fraient ainsi la voie à de futures perspectives de recherche sur ces « trésors de mots » d’Asie.

Une historiographie des origines du marché de l’art (2023)

Frédéric Gonand

Une historiographie des origines du marché de l’art. Tableaux italiens du XVIe siècle.

Classiques Garnier, Paris, 2023, 376

ISBN : 978-2-406-15104-3

Une étude transdisciplinaire analyse les recherches des historiens sur la demande et l’offre de tableaux au Cinquecento : hausse de la demande,  fixation du prix, productivité des peintres, foires, enchères et marchands d’art ; rôle des guildes et Académies ; relations avec les commanditaires.

>> Pour plus d’informations sur cet ouvrage