La mort de Marc Antoine. Enquête sur les comédiens italiens à Paris en 1559 (2023)

Guy-Michel Leproux

La mort de Marc Antoine. Enquête sur les comédiens italiens à Paris en 1559

Paris, 2023, 128 p., 11 ill.

ISBN: 978-2-490448-13-5

 

Au début de l’été 1559, le comédien vénitien Macantonio Sidonio, que les Français appelaient Marc Antoine, était à Paris où il préparait un spectacle destiné à être joué devant le Roi à l’occasion des noces d’Élisabeth de Valois. Le 7 juillet, au matin, on trouva son corps percé de trente-sept coups d’épée dans la chambre qu’Alphonse d’Este, prince de Ferrare, avait mis à sa disposition à l’hôtel de Reims. L’enquête qui fut menée par la justice de la Prévôté de l’Hôtel apporte un éclairage sur ce drame et fournit, grâce aux dépositions des témoins et des suspects publiées ici in extenso, un témoignage exceptionnel sur la vie des troupes italiennes dans la capitale sous le règne de Henri II.

Pour tous renseignements, veuillez écrire à ihp@gmx.fr

Sources hébraïques pour l’histoire des juifs de la France médiévale

Bourse en études juives médiévales

« Sources hébraïques pour l’histoire des juifs de la France médiévale »

EPHE – PSL – fondation Jacques et Jacqueline Lévy-Willard

 

La Fondation Jacqueline et Jacques Lévy-Willard sous l’égide de la Fondation du Judaïsme Français a décidé d’apporter son soutien financier au profit du Fonds de dotation EPHE – PSL, par l’octroi d’une bourse de Master ou de Doctorat en études de manuscrits hébreux médiévaux pour une durée de 10 mois, renouvelable. Le boursier ou la boursière fera partie du projet « Sources hébraïques pour l’histoire des juifs de la France médiévale » et sera intégré(e) dans le laboratoire d’accueil de l’EPHE – PSL EA 4116 « Savoirs et pratiques du Moyen Âge à l’époque contemporaine » (Saprat).

L’appel s’adresse aux étudiants titulaires d’une licence ou Master I d’hébreu/études juives pour les candidats en Master ou aux titulaires de Master II pour les candidats en doctorat. Ces diplômes respectifs doivent être validés au plus tard à la rentrée 2023, et les candidats sélectionnés doivent être inscrits à l’EPHE à la rentrée 2023.

Le candidat ou la candidate retenu(e) bénéficiera d’une bourse mensuelle de 900€ pendant dix mois, avec une possibilité de renouvellement en fonction du mérite et des résultats obtenus.

 

Télécharger l’appel à candidature

 

Conditions de recrutement
Il n’y a pas de condition d’âge.
Les candidats doivent être titulaires au minimum d’une licence ou Master I d’hébreu/études juives, pour les candidats en Master I ou II ou de Master II pour les candidats en doctorat. Il n’est pas nécessaire d’avoir déjà soutenu son mémoire de Master pour se porter candidat. Le justificatif pourra être fourni après l’audition, mais la non-obtention du Master à l’issue des jurys de septembre annulera l’attribution de la bourse.

L’attribution de la bourse se fera après examen des dossiers par un comité de sélection composé de 6 membres.

Le recrutement des candidats retenus ne sera effectif qu’après l’inscription en Master « Civilisations, cultures et sociétés » de l’EPHE – PSL (parcours Histoire et culture des juifs et du judaïsme : sources et patrimoine) ou en doctorat auprès de l’École doctorale 472, mention HTD.

 

Composition du dossier de candidature
Le dossier de candidature est composé d’un seul fichier électronique au format pdf, comportant, dans cet ordre les pièces suivantes :

  • une fiche de renseignement
  • une lettre de candidature et de motivations, incluant le projet de recherche (4 pages maximum)
  • un curriculum vitae
  • l’attestation de diplôme de Licence ou Master ou diplôme équivalent, précisant obligatoirement la note et/ou la mention (joindre au dossier, ultérieurement, pour régularisation, dès l’obtention en session de juin ou de septembre)

 

Dépôt du dossier de candidature
Les candidat(e)s ont jusqu’au 1er octobre 2023 pour adresser leur dossier sous forme électronique à :

 

 

Avec le soutien

de la Fondation Jacques et Jacqueline Lévy-Willard

Vœux, cadeaux et étiquette

 

Appel à contributions

Vœux, cadeaux et étiquette :

Comment la diplomatie s’exprimait à travers les banquets du moyen âge à l’époque moderne

Journée d’étude internationale, 20 février 2024. Paris, Tour Jean Sans Peur

 

L’importance des banquets dans les stratégies diplomatiques du Moyen Âge et de la Renaissance a souvent été soulignée. Ces réjouissances étaient l’occasion de renforcer les liens entre souverains, de célébrer de nouvelles alliances, de promouvoir des entreprises militaires comme les croisades ou de faire étalage de sa puissance et de sa richesse, que ce soit par l’exhibition d’une vaisselle précieuse ou la composition de décors raffinés et d’entremets spectaculaires. Les chercheurs se sont efforcés d’interpréter le sens et les intentions de ces fêtes en tirant profit de l’abondante documentation disponible : comptabilités, lettres, journaux, mémoires ou sources visuelles –peintures, miniatures ou gravures.

Cette relative abondance documentaire, certes variable selon les lieux et les époques, rend souvent possible l’appréhension, au moins partielle, de la matérialité de ces repas, des plats et des boissons consommés, des vêtements et des bijoux portés ou des cadeaux échangés. Elle permet également de saisir les interactions, planifiées ou effectives, entre l’organisateur, le ou les invités principaux et les autres protagonistes. La prise en compte et l’analyse de ces aspects et des enjeux qui les sous-tendent seraau cœur de cettejournée d’études.

Nous ambitionnons, à travers des approches plurielles de proposer des grilles d’analyse multiples et originales de ces séquences si particulières du dialogue diplomatique. Les organisateurs de cette journée d’étude (Maddalena Bellavitis, Loïc Bienassis et Milan Svoboda) souhaitent recueillir des propositions de communication structurées autour de problématiques à même d’apporter de nouveaux éclairages et de fournir de nouvelles perspectives de recherche interdisciplinaires à l’étude des banquets diplomatiques du Moyen Âge et de la Renaissance.

Pour candidater, veuillez fournir un seul document PDF comprenant une proposition d’une page maximum (pour une présentation de 20 minutes), en français ou en anglais, portant sur une recherche inédite et une courte biographie. Les candidatures peuvent être envoyées à maddalena.bellavitis@gmail.com avant le 30 septembre 2023, en précisant dans l’objet le titre de la journée d’étude (les participants seront prévenus en octobre).

La journée d’étude se déroulera dans la Tour Jean Sans Peur de Paris, vestige du Paris Médiéval et de la guerre entre Bourguignons et Armagnacs.

Pour télécharger l’appel

Mise en image du boire et du manger

Appel à contributions

Mise en image du boire et du manger :

Contributions à une histoire sociale et culturelle

Journée d’étude internationale, 19 mars 2024. Tours, Institut Européen d’Histoire et des Cultures de l’Alimentation

 

 

Cette journée d’études souhaite promouvoir une lecture inter- et transdisciplinaire des représentations visuelles de l’alimentaire et du culinaire. Il s’agit en particulier de favoriser la mise en dialogue de ces dernières avec d’autres types de sources. L’iconographie éclaire les descriptions livrées par les chroniques, les lettres, les recettes ou livres de fêtes ; les livres de cuisine, les œuvres littéraires ou les traités de savoir-vivre fournissent les indices et informations nécessaires à un décryptage plus fouillé de l’iconographie. C’est notamment dans le domaine de la culture matérielle que l’apports des images se révèle éminemment précieux. Elles contribuent à expliquer la fonction, la forme et les motifs décoratifs d’une vaste gamme d’objets – ustensiles de cuisine, vaisselle, ornementations –, la mise en place et l’aménagement de la table, la répartition des couverts et des places, le choix de la décoration des lieux où les repas prenaient place.

Plus largement, et en tenant compte des exigences spécifiques de tout travail d’interprétation des images, l’iconographie offre la possibilité d’explorer les habitudes alimentaires, les pratiques culinaires et les modes de vie de tous les milieux sociaux. L’étude de telles images intéresse donc non seulement les historiens de l’art et aux les historiens de l’alimentation, mais aussi les archéologues, les historiens de la botanique, de la diplomatie, des techniques, de la cour… Elles intéressent l’histoire sociale et culturelle.

Les organisateurs de cette journée d’étude (Maddalena Bellavitis, Loïc Bienassis et Milan Svoboda) souhaitent recueillir des propositions de communication structurées autour de problématiques à même d’apporter de nouveaux éclairages et de fournir de nouvelles perspectives de recherche interdisciplinaires à l’étude des illustrations et des représentations des banquets et de la gastronomie au cours des siècles, de l’Antiquité au XIXe siècle.

Pour candidater, veuillez fournir un seul document PDF comprenant une proposition d’une page maximum (pour une présentation de 20 minutes), en français ou en anglais, portant sur une recherche inédite et une courte biographie. Les candidatures peuvent être envoyées à maddalena.bellavitis@gmail.com avant le 30 septembre 2023, en précisant dans l’objet le titre de la journée d’étude (les participants seront prévenus en octobre).

Les espaces du commerce aux époques médiévale et moderne

Les espaces du commerce aux époques médiévale et moderne

Institutions, échelles et dynamiques

11e école d’été d’histoire économique

 

La 11e école d’été d’histoire économique se réunira à Suse (Piémont, Italie) les 27, 28 et 29 août 2023. La thématique retenue cette année – « Les espaces du commerce aux époques médiévale et moderne. Institutions, échelles et dynamiques » – est à la croisée de l’histoire économique, sociale et culturelle.

Les espaces marchands contribuent fortement à la structuration de la vie économique médiévale et moderne. Les mondes du commerce sont à saisir non seulement comme des espaces sociaux, fondés sur des pratiques complexes liées à des savoirs techniques, mais aussi à travers les dynamiques territoriales qui concernent des lieux, des flux et des aires d’échanges. La 11e école d’été d’histoire économique se propose d’étudier ce rôle central de l’espace dans la configuration des pratiques et des représentations commerciales des acteurs.

Cette thématique permettra également de poursuivre et d’approfondir celles qui ont été développées les années précédentes (la valeur des choses, la pauvreté, les biens communs, les moyens de paiement, la qualité, l’organisation du travail, les écritures de l’économie, entreprendre, la circulation des savoirs, l’économie des risque).

Pour plus d’informations sur le programme complet

Esculape et les naïades (2023)

Joël Coste

Esculape et les naïades. Aux sources du thermalisme de santé en France (1530-1680)

Classiques Garnier, 2023, 286 p.

ISBN : 978-2-406-14853-1

Plusieurs fois rené de ses cendres, le thermalisme suscite encore bien des questions. Cet ouvrage étudie le développement du thermalisme de santé dans la première modernité française et considère les usages, les connaissances scientifiques ainsi que les dimensions sociales et esthétiques de la prise des eaux.

>>Pour plus d’informations sur cet ouvrage

Pierre Damien et les exempla (2023)

Patrick Henriet et Marie Anne Polo de Beaulieu (dir.)

Pierre Damien et les exempla. Stratégies d’auteur et réception

Classiques Garnier, 2023, 409 p.

ISBN : 978-2-406-14343-7

Les anecdotes exemplaires relevées dans les lettres de Pierre Damien sont analysées depuis leur conception et leur genèse jusqu’à leur diffusion, afin de mieux comprendre l’un des ressorts de ses stratégies de persuasion et de mesurer l’influence de ces récits du Moyen Âge jusqu’à nos jours.

 

>> Pour plus d’informations sur cet ouvrage

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search