Archives par mot-clé : XIIIe siècle

La diplomatie des princes héritiers (2024)

La diplomatie des princes héritiers (XIIIe-XVIe siècles)

Dossier coordonné par Diana Martins et Stéphane Péquignot

Revue Medievalista, n°36 (2024), 571p.

ISSN: 1646-740X

 

En 2024, l’Institut d’études médiévales (IEM) a fêté ses vingt ans d’existence en tant qu’unité de recherche. Avec un certain retard, il est vrai — c’est en 2002 que fut présentée la première évaluation du FCT —, mais peut-être inévitable lorsqu’on étudie une époque qui avait une conception différente du temps, mais qui savait apprécier la valeur des rituels et des cérémonies. En règle générale, cela a été fait. La célébration a été, dès le départ, une commémoration, un souvenir communautaire des fondateurs de l’Institut et de leur héritage, accompagné de l’évocation du parcours de l’IEM et des réalisations et succès qu’il a remportés au cours de cette période. Tout a été rappelé sur le portail rénové de l’Institut, à l’aide de photographies, d’affiches et de témoignages de chercheurs d’autres unités et institutions, à l’intérieur et à l’extérieur du pays.

>> Pour plus d’informations sur ce numéro

Patrimoines brodés du Moyen Âge et de la Renaissance

Patrimoines brodés du Moyen Âge et de la Renaissance : Du recensement à l’étude

Lundi 4 et mardi 5 mars 2024

Paris (INHA, salle Vasari / C2RMF, auditorium) Sens (musées, salle du Jubé)

Journées organisées par Astrid Castres

Ces journées d’étude s’inscrivent dans le cadre d’un projet de catalogue numérique des broderies des collections françaises (1200-1600). Porté par le laboratoire Saprat (EPHE-PSL) et financé par la Ville de Paris dans le cadre du dispositif Émergence(s), il réunit une équipe de chercheurs soutenue par le réseau des musées de France, de l’Inventaire et des Monuments historiques.

L’objectif de la rencontre est de rassembler des historiens de la broderie venus de différents pays et spécialités afin de dresser un état des lieux des méthodes et approches mises en œuvre pour recenser, étudier et faire connaître ce patrimoine textile qui demeure mal connu et peu étudié à ce jour. Le projet sera présenté à cette occasion ainsi qu’un état de la recherche sur les broderies du trésor de la cathédrale de Sens qui relèvent de la première tranche de l’enquête.

 

Informations complémentaires :

Entrée gratuite. Inscription obligatoire en écrivant à journees.broderies@gmail.com (merci d’indiquer si vous souhaitez assister à la journée du 4 mars, à celle du 5 mars ou aux deux).

 

Pour plus d’informations sur le programme